L’objectif de l’axe Médecine expérimentale et régénératrice est l’étude des bases mécanistiques des pathologies et le développement des nouvelles thérapies basées sur la régénération tissulaire, la thérapie cellulaire et la pharmacologie. Dans cet objectif, les équipes afférant à notre axe ont développé des modèles uniques des pathologies humaines cibles, ainsi que des cohortes de patients, permettant ainsi de tester des thérapies innovantes.

Le champ d’activité de l’axe comprend les maladies cardiovasculaires telles que les arythmies, l’insuffisance cardiaque, l’infarctus et d’autres maladies à fort impact sociétal comme les dystrophies, les maladies chroniques musculaires, le diabète et le cancer.

L’autre sujet central de recherche et développement au sein de l’axe est la médecine réhabilitative musculaire et ostéo-articulaire. Par conséquent, l’axe s’investit sur la recherche des mécanismes sous-jacents les pathologies musculaires et la dégénérescence articulaire.

L’axe fédère également des équipes avec une expertise internationalement reconnue en ingénierie tissulaire et sur les cellules souches reprogrammées (IPs), les cellules mésenchymateuses et les cellules souches musculaires. Cette expertise est employée stratégiquement par l’axe dans le cadre du développement des thérapies cellulaire pour la réhabilitation motrice et la reconstruction tissulaire du cœur, du muscle et du système ostéo-articulaire.

Enfin l’axe inclut la dimension comportementale – Le mouvement humain – lieu d’intégration des phénomènes biologiques et musculaires mentionnés ci-dessus, et comportant de nombreux marqueurs de santé.